Les rues pas de nom

img_0332
Les noms de rue au Mexique

Un truc qui me fait beaucoup rigoler au Mexique, c’est les indications pour se rendre quelque part. La première fois que je suis arrivée à La Paz, en sortant du terminus, un homme m’a demandé si je voulais un taxi. Je lui ai répondu que je n’en avais pas besoin et en échange, je lui ai demandé des indications pour me rendre à la pension California, où j’allais dormir. Sa réponse était si longue, je ne comprenais pas! Car pourtant, sur mon plan, ça semblait être proche. Avec mon espagnol de base, je tentais de défricher le plus de mots possible venant de son explication. En marchant, j’étais vraiment inquiète… Je croyais que cela me prendrait une éternité. Puis 5-10 minutes plus tard, j’étais arrivée?! Un jour suivant, je demanda au réceptionniste de la pension des indications pour me rendre à l’épicerie la plus proche. Encore une fois, les indications étaient (pour moi!) sans fin. Même scénario : 10 minutes plus tard, j’étais arrivée!

Pour moi, à Montréal, donner des indications est relativement simple : on passe telle et telle rue et arrivée à cette rue-là on tourne à gauche par exemple… C’est très cartésien. Or, au Mexique, on fonctionne avec des repères, c’est plus instinctif à mon sens : on continue tout droit puis arrivée au 3e Oxxo, on tourne à gauche, puis à la station d’essence ou tourne à droite, etc. Si vous restez dans les centres touristiques, c’est relativement simple, il y a des plans avec des noms de rue pour aider les visiteurs. Mais sachez que si vous demandez des indications à une personne de là-bas, il se peut fort bien qu’elle n’utilise pas les noms de rue à titre de référence, car ce n’est pas ce dont elle est habituée. J’ai d’ailleurs déjà demandé des indications pour me rendre à une rue en particulier et personne ne pouvait m’aider. Personne ne savait de quoi je parlais! Bref, si vous conduisez, utilisez en GPS, ça sera beaucoup plus simple pour vous. Car même si vous avez un plan, les pancartes avec les noms de rue sont assez rares lorsqu’on sort du centre touristique. Également, observez ! Faites-vous plusieurs repères visuels, cela vous aidera beaucoup, surtout si vous êtes habitué à un système plus « carré » et cartésien.

On voyage, alors faut sortir de sa zone de confort. Bonne exploration! 🙂

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s