Les routes au Mexique

D’un pays à l’autre, les codes de la route diffèrent. Le premier conseil que je vous donne en ce qui concerne la conduite au Mexique c’est de prendre des assurances. Car en cas d’accident, vu que vous êtes l’étranger vous serez pratiquement toujours le coupable. Au Mexique, la majorité des gens ne sont pas assurés sur leur véhicule, car ça coûte cher, alors tout ce négocie suite à un accrochage. Si vous n’êtes pas assurés, il sera préférable de dédommager monétairement car cela vous coûtera plus cher d’aller en cour et de vous faire poursuivre.

La sécurité est très différente; les bébés et les enfants sont bien souvent assis en avant sans siège d’appoint, des gens sont assis à l’arrière des pick-up, les motocyclistes ne portent pas de casque et il arrive qu’ils se promènent à trois sur la moto, on voit des quatre roues sur la route, etc. Bref, tout semble si léger et simple ici qu’on en vient même à se demander si le Québec/Canada est zélé au niveau sécurité!

En ce qui concerne la conduite, ce n’est pas la même chose du tout! Les arrêts sont plus glissés qu’autre chose (si on ne fait pas de même, les autres véhicules passent à notre place!), plusieurs tournent à droite ou à gauche sur les lumières rouges, les lignes jaunes sur l’asphalte ne représentent pas vraiment grand chose (s’il faut dépasser alors qu’il y a une ligne jaune continue, on le fait c’est tout), les limites de vitesse ne sont pas vraiment respectées, les clignotants viennent clairement en option lors de l’achat du véhicule, les autos sont stationnées en tout sens et côté de la rue, etc. On doit avoir des yeux tout le tour de la tête, être très attentif et faire beaucoup de « eye contact » et de signe de main aux autres conducteurs et piétons. C’est comme ça que ça fonctionne ici.

La police… Encore une fois, on se demande à quoi elle sert celle-là. Elle donne plus de ticket pour les vitres trop teintées que pour les vraies infractions importantes et dangereuses, telle que la conduite en état d’ébriété par exemple. Juste avant les fêtes, les policiers font des barrages et vérifient si les papiers sont en règles et donnent des tickets si ce n’est pas le cas. Bien des mexicains les accumulent des années durant, pour négocier un prix à la baisse dans un avenir quelconque. Aussi, il n’est pas rare de voir des véhicules sans plaque d’immatriculation sur la route.

La nuit, il faut être très prudents, car les vaches et ânes traversent les routes à leur gré. Il faut savoir que si on tue une vache ou un âne avec notre voiture, on devra payer l’animal à son propriétaire. Autre détail très important, en cas de panne, n’abandonnez jamais votre véhicule vide sur le bord de la route, vaut mieux appeler une remorque et l’attendre. Car des gens passent et y mettent le feu (ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas plus que  vous!).

En guise de conclusion, observez bien la conduite des gens autour pour vous y faire et redoublez de prudence. Bonne conduite! 🙂

vache-route
Les vaches et ânes que l’ont voit fréquemment sur le bord de la route

 

Quelques photos en rafale;

Voici un exemple de voitures stationnées.

Voitures stationnées
Voitures stationnées dans une rue au Mexique

Comme vous pouvez le voir, ça porte un peu à confusion, car les véhicules circulent dans les 2 sens dans cette rue.

Motocycliste Mexique
Motocycliste sans casque

Il est plus rare de voir des motocyclistes avec un caque que sans…

Camion Mexique
Famille dans la boite arrière d’un camion

Beaucoup de gens voyagent dans la boite arrière des camions.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s