Le droit au secours

Au Québec, la charte des droits et libertés de la personne, stipule (chapitre 1, article 2) ; « tout être humain dont la vie est en péril a droit au secours » Charte des droits et libertés. On peut même être poursuivi en cour si on ne vient pas en aide à quelqu’un alors qu’il est dans le besoin et qu’on peut le secourir.
Au Mexique, une telle loi n’existe pas. Au contraire, dépendant de l’endroit où vous êtes, bien des gens hésiteront à vous venir en aide. Cela dû à plusieurs canulars déjà survenus. Chose triste, car les mexicains sont loin d’être des gens individualistes. À titre d’exemple, l’ami de mon père est venu nous rendre visite l’an passé. Ce dernier habite en Basse-Californie du Nord. Il a dû faire près de 25 heures de route pour arriver à La Paz. Lors de la première journée de route, à l’aller, il a eu une crevaison. Comme il a une Smart, il n’a pas de pneu de secours en plus d’être pris au milieu de nul part. Il se résigna donc à dormir dans son auto quand une voiture s’arrêta. C’était un petite famille mexicaine. Le père offrit de prendre son pneu, de le réparer et de venir lui reporter le lendemain matin. Notre ami passa la nuit dans sa petite voiture et tôt le lendemain, le père de famille était là, au poste, avec le pneu réparé. Que deviendra l’humanité si tous se mettaient à ne plus faire de bonnes actions par peur? Je me pose la question, mais surtout, j’en ai pas envie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s