Les coutumes

Les sous-vêtements rouges et jaunes pour bien commencer la nouvelle année

Les coutumes sont différentes d’un pays à l’autre et c’est quelque chose que j’ai toujours aimé. En premier exemple, alors qu’on magasinait dans une grande surface, j’ai remarqué un coin où il y avait beaucoup de sous-vêtements féminins. Ça m’a frappé puisque ceux-ci étaient rouges et jaunes, je trouvais ça curieux. Mon homme m’a expliqué que c’était une tradition. De sorte que les femmes qui portaient des sous-vêtements rouges lors du passage à la nouvelle année, allaient avoir une année riche en amour. En ce qui concerne le jaune, bien l’argent viendrait plus facilement à elles.

 
Autre remarque, les mexicains sont très machos. Disons que l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas tout à fait au même niveau qu’au Québec. Une soirée, je suis allée avec l’ami de mon père et mon amoureux dans un restaurant. J’avais envie de manger et boire du bon vin. J’ai donc pris l’initiative de commander une bonne bouteille et des tapas. L’ami de mon père n’avait pas vraiment faim et il n’a que grignoté. Mon chum s’est joint à nous plus tard, après son travail. Avant de quitter, j’ai demandé la facture et j’ai tout réglé, ce que je trouvais très normal puisque j’avais bu et mangé plus que mes compagnons de table. Quelques jours plus tard, j’avais du temps à tuer, je suis donc retourner à ce même restaurant pour prendre un verre. Quelle a été ma surprise? Le personnel m’a reconnu et c’est à peine si l’un deux ne m’a pas demandé en mariage! Pourquoi? Parce que j’avais réglé la facture la fois d’avant!?  
Par contre, un truc qui me sidère… C’est le fait d’être perçue comme une traînée lorsque je marche du mauvais côté de la rue. J’imagine vos sourcils se froncer en ce moment. Oui, oui, vous avez bien lu! Quand mon amoureux et moi marchons sur le trottoir, si j’ai le malheur de marcher du côté des voitures, parfois je me fais regarder d’une très drôle de façon (plus particulièrement le soir). Au point même, qu’en tant qu’étrangère dans ce pays, l’envie d’envoyer promener le gens me démangeait quand je voyais ce drôle de regard posé sur moi. Lorsque j’ai demandé à mon amoureux; « Est-ce que j’ai quelque chose de drôle dans le visage? » il m’a regardé et répondu; « Non, pourquoi? » Il s’est alors mis à observer les gens qui me regardaient, il a compris, m’a changé de bord de trottoir et il m’a expliqué. Parce que je marchais du mauvais côté de la rue, on me percevais comme une femme rebelle, mais surtout une dévergondée!? Wow, ça, ça m’a vraiment bouchée bée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s